vendredi 2 mars 2012

Fertilité 16 : Attente post-transfert

Dans le même esprit que le dernier message, ce billet a été écrit pendant l'attente.


À nouveau, les jours les plus longs de notre vie ont débuté!  Mais étrangement, je suis moins inquiète que la dernière fois, plus sereine et plus confiante.  Tout c'est tellement bien déroulé que je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas.

J'ai un peu de misère avec la progestérone...  En fait, mes intestins et mes muscles fessiers ont de la difficulté avec la progestérone hahaha.  J'ai plusieurs effets secondaires à tout ce cocktail : nausée, insomnie, constipation, seins douloureux, mal de tête, étourdissement, fatigue, région des injections très sensibles, rétention d'eau, impatience, envie de pleurer constamment et j'en passe*.

* Je fais une parenthèse ici... C'est ici généralement que je reçois la remarque : "Quand tu seras enceinte se sera pareil!" et bla bla bla...  Je vous ramène au billet sur les habiletés sociales...  Je ne sais pas ce que c'est d'être enceinte...  Je sais, par contre, c'est quoi subir un traitement hormonal et ne jamais être enceinte...  Je sais c'est quoi la douleur associée à tout ça...  Alors, svp, gardez cette remarque pour vous!  Elle n'a pas sa place ici!  Fin de la parenthèse.

Peu importe les effets secondaires, je vais les endurer!  Ceux-ci ne seront jamais aussi pénible que lors de la stimulation pendant la FIV...  Et puis, franchement, entre vous et moi, vous ne m'entendrez jamais me plaindre...  J'aurais l'impression d'être la voyageuse rêvant d'aller à Paris depuis qu'elle est petite, mais qui se plaint qu'il faut économiser de l'argent pour s'y rendre, que le vol est long, que la nourriture n'est pas la même qu'au Québec et que les français ont un accent différent!  J'aurais l'impression d'être l'étudiante qui se plaint d'avoir à étudier pour faire le métier qu'elle désire...  Pas fort, n'est-ce pas?

On a toujours le choix dans la vie...  Si ce n'est pas sur l'action, on a le pouvoir de choisir nos réactions ou du moins notre attitude générale.  Je pourrais choisir de ne pas subir ces effets secondaires!  Je déciderais donc de ne pas subir les traitements et de, par conséquent, tirer un trait sur le rêve d'avoir un enfant biologique.  Puisque j'ai choisi les traitements, je dois subir les effets secondaires!  Par contre, j'ai le choix de me plaindre et de m’apitoyer sur mon sort OU j'ai le choix de les accepter et de trouver quelques petits trucs pour les adoucir!

Image internet
En 5 ans, personne ne m'a entendu me plaindre, même pas mon chéri.  La journée que je dirai "Je n'en peux plus!", je me questionnerai sur la suite des choses. C'est d'ailleurs ce qu'on a fait en choisissant d'arrêter après ce traitement! C'est pas toujours facile, ça non...   Mais franchement, j'aurais l'impression de dire à l'embryon qui tente de s'accrocher à l'intérieur de moi "Non, mais si tu pouvais prendre ta place sans faire trop de bruit, ça serait le bonheur...  Je veux un enfant, mais je veux pas les dérangements qui l'accompagne!".  J'aurais trop peur qu'il refuse de s'accrocher pensant que je serais une mauvaise maman, se plaignant continuellement de lui...

Bref...

Je suis positive!  Possiblement parce que peu importe le résultat, je sais que quelque chose de beau m'attend (grossesse naturelle ou adoption).  Et les deux m'intéressent et me motivent!  Je sais que mon rêve se réalisera dans les années à venir, je n'en doute pas!

Je n'ai pas l'impression d'être enceinte...  mais je n'ai pas l'impression de ne pas l'être non plus!  J'ai beaucoup moins de crampes que lors du dernier TEC.  Par conséquent, j'y pense moins.  Je suis moins à l'affût, donc je psychote moins!  Par contre, chéri est là pour me le rappeler!  J'entends au moins 1 fois à l'heure :
- Ne force pas!
- Touches pas à ça!
- Laisses-moi faire ça!

Tiré de http://triples.over-blog.com/

Il reste que, malgré tout mon positivisme, je stress un peu.  Sur le forum de discussion que je fréquente, il n'y a eu qu'une seule grossesse ce mois-ci chez les filles faisant une FIV ou un TEC...  Ce n'est guère mieux du côté des IAC où il n'y a eu aucun positif aussi en février...  Je suis partagée entre deux pensées...  La première, c'est que je ferai partie de la vague négative, que ça ne peut pas être autrement!  La deuxième, c'est que les statistiques sont de mon bord!  Chaque échec augmente mes chances...

Qu'on le veuille ou non, peu importe l'échantillon, les statistiques devraient être similaires.  Sur les 10 couples (j'enlève celles qui testeront fin mars), il y a eu 4 échecs et 1 positif, jusqu'à présent.  Comme on parle d'un 12% à 22% de réussite, ces chiffres font que les chances sont de mon côté.  Statistiquement parlant, il devrait y avoir encore 1 (12%) ou 2 (22%) réussites...  Les 3 autres devraient tester négatif ...

En plus, il me semble qu'il n'y a pas eu de positif en janvier côté FIV/TEC...  Mes chances augmentent hahaha.

On se rassure comme on peu... Non?  Je sais!  Ça ne fonctionne pas tout à fait comme ça les statistiques!  De plus, je ne me réjouis pas des échecs de mes copinautes...  Bien au contraire!  Une grossesse sur le forum, c'est un combat de gagner contre l'infertilité!

J'ai un peu peur de tester...  Comme toujours!  Tant que je ne test pas, l'espoir est permis.  J'aime bien cet espoir!  Je n'aime pas faire éclater ma bulle trop tôt, contrairement à certaines filles que je connais! Est-ce que je suis trop froussarde pour tester?  Est-ce que je suis plus patiente?  Je ne sais pas lequel me correspond le mieux...  Peut-être c'est un peu les deux...  Je ne sais pas.  Je pourrais tester aujourd'hui! J'ai suffisamment de jours post-transfert à mon actif pour voir apparaître la 2e ligne...  En plus, l'hormone HCG injectée, pour l'ovulation, a complètement été éliminé par mon organisme. Un faux-positif n'est donc pas possible...  Mais j'ai peur de tester...  J'ai peur d'être déçue...

Je n'ai jamais vu de 2e ligne...   C'est comme si les tests positifs étaient un mythe... Un conte qu'on raconte aux enfants!  Peut-être que les bébés sont vraiment livrer par une cigogne! Quel complot!  hahaha  Mais bon... Je ne sais pas comment je réagirai si la 2e ligne tant attendu apparaît...  Je pense que je n'y croirai pas vraiment...  Je suis persuadée que, tant que l'échographie ne sera pas faite, je n'y croirai pas!

C'est si simple pour le gens fertiles...  C'est si compliqué pour moi...

J'ai une chanson, en tout cas le refrain, qui me reste en tête...  Je sais, c'est vraiment quétaine (la chanson)!!!  Mais je m'assume. Comme Nuages de Grégoire, elle m'accompagne depuis le début de mes traitements...  Je la partage avec vous.

"Viser la lune
Ça n'me fait pas peur
Même à l'usure
J'y crois encore et en coeur
Des sacrifices
S'il le faut j'en ferai
J'en ai déjà fait
Mais toujours le poing levé"


Aucun commentaire:

Publier un commentaire