vendredi 16 mars 2012

Adoption 2 : La banque idéale

La semaine dernière, j'ai pris rendez-vous avec l'une des deux seules banques offrant le "prêt-adoption" au Québec.  L'autre banque a été rayée de notre liste, il y a 5 ans de cela, lorsqu'on magasinait notre prêt hypothécaire.  Lors de la discussion téléphonique, j'ai exposé notre situation à Mme P. et lui ai spécifié mes besoins.

Nous n'espérions pas sortir de la rencontre avec un prêt.  Loin de là!  Nous espérions des solutions...  Nous espérions un plan!  Surtout que rien n'est signé et que rien n'est assuré...  Le gros des dépenses, si nous allons en adoption, seront en 2013.   Nous partions du principe qu'il est important d'établir un plan avant de nous lancer dans un projet de cette ampleur. Discuter de nos alternatives maintenant, c'est-à-dire en même temps que notre renouvellement hypothécaire, était pour nous logique!

Contre toute attente, Mme P. n'était pas du tout préparée lorsque nous nous sommes assis dans son bureau...  Elle est même allée jusqu'à chercher les papiers concernant le prêt adoption dans une boite d'archives sous son bureau.  Les seuls papiers qu'elle a réussi à trouver dataient de 2002...  Vous voyez le genre?

Donc, j'ai ré-exposé notre situation et nos besoins.  Elle a conclu que la priorité était notre hypothèque et qu'ensuite, elle ferait les démarches pour ce prêt...  Que de doute façon, la demande pour ce prêt se faisait lors du dépôt de dossier dans le pays choisi!  Que c'était donc, à ce moment-là, que nous saurions si la banque allait nous suivre!  Mais à l'écouter, on sentait qu'elle se questionnait sur le comment nous avions réussi à nous qualifier, 4 ans plus tôt, pour une hypothèque !  Pourtant, nous ne sommes pas très endettés!

Pour votre plaisir, je vous offre quelques-unes des perles que nous avons entendues pendant la rencontre concernant...

nos finances :
  • Vous prévoyez rembourser votre prêt personnel plus rapidement... Avec quel argent? (Nous venions tout de même de parler d'une diminution importante du versement hypothécaire puisque notre taux diminue de plus de 2.5%)
  • Votre paiement hypothécaire n'est pas aux quinzaines!  Vous payez présentement votre hypothèque le 15 et le 30 de chaque mois! (Moi qui étais persuadée de savoir quand passait le versement depuis les 4 dernières années!)
  • C'est bizarre, je prends tous les chiffres que vous m'avez apportés (dernier relevé hypothécaire de la banque) et mon système me dit que vous devriez avoir un paiement hypothécaire plus élevé...  Il doit y avoir une erreur!

les fiv en général:
  • La fiv...  Ça, c'est avec les spermatozoïdes de donneurs.  (Bon, ok, on ne peut pas tout savoir! Mais là, j'en avais assez!)
  • Ha oui, la fiv...  vous vous risquez d'avoir 15 bébés d'un coup! (Il y a mal renseigné et PAS renseigné!)

et finalement, l'adoption:
  • Où avez-vous pris vos chiffres pour l'adoption?  Parce que vous devez être mal renseigné...  Une adoption ça coûte entre 10 et 20 000$. 
  • Vous devriez reporter votre projet d'au moins un an, vous n'aurez jamais les moyens de ce genre de projet!  Je viens de péter votre bulle, n'est-ce pas?  Vous aurez besoin de temps pour l'assimiler!
  • Qu'est-ce qui est SI urgent dans ce projet?  Pourquoi maintenant?  C'est l'horloge qui tourne?
  • En tout cas, c'est un beau projet, vous êtes bien généreux!

Moi qui suis généralement douce, calme et posée dans ce genre de rencontre, je n'ai pu m'empêcher de lui dire que nous étions dans son bureau essentiellement pour le prêt adoption et que, non, je ne changerais pas de banque pour un taux hypothécaire identique à ce que ma banque peut m'offrir.  J'avais envie de me lever et de quitter la banque là, sur-le-champ!  Mais politesse oblige, nous sommes restés!

J'étais en colère!
Chéri était découragé!  Prêt à vendre la maison, à retourner en logement!

Dans la voiture, nous avons décidé d'aller à notre banque pour prendre un rendez-vous...  Heureux hasard, Mme D. pouvait nous recevoir immédiatement!

L’accueil fut tout autre!  Elle a pris le temps de nous écouter!  D'écouter notre histoire et notre projet.  Elle a résumé la situation pour valider sa compréhension en concluant : "Donc, le but c'est d'arriver à économiser suffisamment pour les dépenses courantes de l'adoption et, le moment venu, se qualifier pour un prêt pour les plus grosses dépenses!  Et si vous n'avez pas besoin d'aller en adoption, l'argent devra pouvoir être réinvesti autrement!  J'ai bien compris?"

BINGO!  

Elle nous a fait une proposition convenant parfaitement à notre situation!  Nous sommes sortis satisfaits et confiants de pouvoir réaliser notre rêve!  Le meilleur dans tout ça?  C'est qu'on pourra même mettre de l'argent de côté!

Mme D. a écouté, validé, exposé les solutions et rassuré.  Il n'y avait pas de problèmes, il n'y avait que des solutions!

Yvon a donc rappelé Mme P. pour lui dire de laisser tomber.  Qu'on prendrait du temps pour réévaluer nos projets.  Elle a conclu que c'était peut-être la meilleure chose à faire.  Avec des gens comme ça, ça ne sert à rien de chercher la discussion.  L'idéal c'est de trouver un "pieux" mensonge et on passe à un autre appel!

Je pense qu'elle considère qu'on lui a fait perdre son temps.  En effet, c'est probablement vrai!  Mais elle, elle nous a rassurés!  On sait maintenant qu'on est bien servis et bien compris par notre banque!


Parce que vaut mieux en rire qu'en pleurer!

La morale de cette histoire : Si vous ne savez pas de quoi vous parlez...  Écoutez, renseignez-vous, mais surtout, ne cherchez pas à meubler la conversation avec des a priori.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire