dimanche 10 mars 2013

Grossesse 28 : Cours prénataux #4 et #5

Tout d'abord, j'aimerais m'excuser auprès de celles qui m'ont écrit en privé et à qui je n'ai pas eu la chance, encore, de répondre.  J'ai pris un peu de retard dans mon essai, ou bien je me suis donnée un échéancier trop serré, mais en ce moment je suis à la course!

La lecture d'articles scientifiques commence à me sortir par les oreilles!  

Vous pouvez être assuré que je vous lis avec grande attention et qu'une réponse suivra!  J'essaie de ne pas dépasser un délai d'une semaine.

Aussi, de nouveaux articles concernant mes recherches paraîtront sous peu.  N'hésitez pas à me donner votre avis lorsqu'ils paraîtront!

Par ailleurs, je me suis rendue compte que je n'avais pas indiqué mes références dans mon billet "DESS 2 : Parlons SEXE!". Honte à moi!  J'ai remédié à la situation!

* * * * *

J'ai décidé de présenter les 2 derniers cours prénataux ensemble pour deux raisons!  La première étant que j'ai manqué de temps pour présenter le premier... La 2e parce que les deux ateliers portaient sur le même sujet : le travail et la délivrance.

Les deux ateliers étaient somme toute intéressants...  Les informations données étaient complètes, j'imagine...  Je n'ai rien appris de particulier.  D'où mon "j'imagine"!  L'infirmière s'y connait bien et donnait les informations clairement.  Et puis, même si je n'ai rien appris, l'informations données a permis de consolider celles que j'avais déjà.  C'est déjà ça!

Le dernier cours était plus intéressant puisque plus interactif.  Nous avons visionner un film portant sur 3 accouchements (sembleraient que c'est le même pour tous les CLSC au Québec).  Il n'est pas récent, mais quand même complet.  D'autre part, l'un des accouchements filmés se déroulent à l'hôpital où j'accoucherai.  Ça donne une bonne idée.

Chéri était bien content de voir qu'il pouvait participer à l'accouchement si ce dernier se déroulait bien.  À notre hôpital, les médecins permettent aux papas d'être celui qui "accueil" le bébé, une fois la tête passée, et d'être celui qui le dépose sur la maman pour le peau à peau. Le médecin assiste le papa dans les quelques minutes (ou secondes) de l'accouchement.  Certains papas ne sont pas à l'aise avec cela...  Certains sont même traumatisés à la vue de l'accouchement.  Chéri, lui, dit que si, le moment venu, il s'en sent capable et que je n'y vois pas d'inconvénients, il accueillera notre fille.

Pendant le dernier atelier, les futurs papas ont aussi "appris" quelques techniques de massages à faire pendant le travail pour soulager leur conjointe.  Ce qui est dommage, c'est qu'ils n'ont pas vraiment pu pratiquer.  Nous tenterons de les pratiquer un peu dans les semaines à venir.  Je n'ai pas nécessairement mal au dos présentement, mais ça ne peut pas me faire de tord!  Non?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire