mardi 10 décembre 2013

Quatre générations de filles

L'infertilité est synonyme de plusieurs deuils pour le couple.

Le deuil de faire un enfant seul, sans assistance, comme tout le monde!
Le deuil de transmettre nos gènes lorsqu'on doit se tourner vers un don ou l'adoption...
Le deuil de la grossesse...
Le deuil d'apporter le premier petit-enfant à ses parents...

Ce dernier, je l'ai vécu.
Difficilement!

Pour mes parents, ce n'était pas grave.  Faire un enfant, ce n'est pas une course, ni un concours.  C'est vrai. Archi vrai! Mais quand on commence les essais bébé, que ça perdure pendant des mois, des années, et que, finalement, c'est un membre de votre fratrie qui annonce une grossesse, ça fait mal.  Très mal. Et ce, même si on sait qu'un jour ça arrivera, que c'est inévitable.

On en veut à la vie, à sa génétique, à Dieu, à qui vous voulez!
On se déteste pour les émotions que nous ressentons...

On a un deuil à faire, mais il est souvent mal perçu. Les personnes concernées peuvent penser qu'on est incapable d'être heureux pour elles ou qu'on est jaloux...  C'est pourtant tellement plus gros qu'elles. Tellement...

Alors on essaie de relever la tête, de lâcher prise, de faire avec...

L'adaptation à cette nouvelle situation, qui comporte le deuil du 1er né, est complexe et ardue...
Pendant que, de notre côté, on est confronté à notre infertilité, à notre incapacité et à toutes les injustices de Dame Nature...
tout le monde est heureux;
tout le monde ne parle que de ce bébé à venir;
tout le monde oublie que nous, nous avons mal et que c'est normal.

J'ai finalement fait mon deuil.  Je me suis adaptée. Non sans perdre des plumes.

J'ai finalement été enceinte et j'ai appris que je portais une fille.

Puis j'ai réalisé...

Ma soeur ayant eu un garçon, j'étais celle qui créait la 4e génération de filles.

Le jour du baptême de Charlotte nous avons immortalisé ces quatre générations.

C'est peut-être ridicule, même superficielle, mais je suis contente.
Je n'ai peut-être pas apporté le 1er né...

Mais j'ai engendré les 4 générations de filles!

Quatre générations de filles
Ma grand-mère maternelle, ma mère, moi et ma fille.


5 commentaires:

  1. Cette photo est magnifique et tellement émouvante. Vous êtes belles !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau cette photo, quatre générations de filles, magique. Tu as bien raison d'être fière.

    RépondreSupprimer
  3. Comme je te comprends. C'est ce que j'ai ressenti quand ma petite sœur (de 18 ans a l'époque) a annoncé sa grossesse ... Et elle c'est également une fille ...
    Très belle photo de famille, tu peux être fière de toi :)

    RépondreSupprimer